RDC/Refus de levée d’immunités Matata au Senat: « Si ça ne dépendait que de moi, il faut immédiatement procéder à l’arrestation de Matata Ponyo et le ciel ne tombera pas »(J.B Ewanga)

La direction politique nationale du parti politique Front Citoyen pour la République (FCR) a tenu ce mercredi 16 juin 2021 à Kinshasa, une réunion autour de son Président national et initiateur, Jean-Bertrand Ewanga Isewanga pour examiner l’actualité et les enjeux politiques de l’heure. Parmi les sujets inscrits à l’ordre du jour, le refus par la majorité de sénateurs de lever les immunités parlementaire du sénateur Matata Ponyo sollicité par la justice congolaise pour des faits qui remontent du temps où il était Premier Ministre.

Dans une interview exclusive accordée à Bivcongo.net, Jean-Bertrand Ewanga rappelle les motivations de la reconfiguration parlementaire ayant donné naissance à une nouvelle majorité,
« …nous sommes dans l’Union Sacrée de la Nation, cela a été un effort conjugué de cœur, d’âme et d’amour patriotique pour nous faire sortir des griffes de la kabilie, mais s’il y a encore des individus qui croient que le mode n’a pas changé, et qu’on peut aller jusqu’à défier toute une nation pour s’opposer à la vision du Chef de l’État qui veut lutter contre la corruption là ça devient grave, c’est dire que tous les criminels qui se sont retrouvés au parlement, ils ont considéré qu’ils ne peuvent pas laisser Tshisekedi continuer sa vision parce qu’eux n’auront pas de place » a-t-il déclaré

Du refus des sénateurs de lever les immunités de Matata Ponyo, J.B Ewanga rappelle, »…moi, j’avais des immunités en 2014, député de mon état, Kabila m’a jeté en prison je n’avais rien détourné, j’ai purgé ma peine toujours avec mes immunités. Les immunités aujourd’hui est comme une couverture pour ces criminels qui se cachent au parlement après tout le mal qu’ils ont causé au peuple congolais. Si ça ne dépendait que de moi, il faut immédiatement procéder à l’arrestation de Matata Ponyo et le ciel ne tombera pas » a-t-il renchérit

Et J.B Ewanga en appelle au soutient de la vision du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi qui prône la fin de l’impunité, »…cette fois-ci, nous qui sommes de l’Union Sacrée de la nation et avons mené la lutte du changement, nous devons soutenir le Chef de l’État et contraindre les sénateurs à revenir à la raison, la dynamique de l’impunité zéro au sénat devrait commencer par Matata. Je pense qu’on est en Afrique, on devrait tropicaliser cette histoire d’immunité, je me suis battu aussi pour cette démocratie congolaise qui respecte l’autorité de l’État » a-t-il conclu.

La Rédaction