RDC/État de siège : Le député Iracan se dit choqué par les propos de J.M Kabund au sujet des massacres et violences à L’Est du pays.

Faisant office du président de séance à la plénière du 26 octobre dernier, le premier vice-président de l’Assemblée Nationale Jean-Marc Kabund avait répliqué aux députés qui revendiquent un plan de sortie dudit État de siège,«…ces tueries existent depuis trois décennies», cela pendant la plénière de la 11ème prorogation dudit État de siège. Des propos qui n’ont pas laissé indifférent le député national Gratien de Saint-Nicolas Iracan qui se dit choqué. Il l’a fait savoir via un communiqué signé en date du 02 novembre dont une copie est parvenue à la rédaction de BIVCONGO.NET

À en croire cet élu de Bunia, ces propos sont comme un manque de respect aux députés et à la population de l’Est, en proie à des diverses violences, «…ces affirmations ne sont pas loin d’une injure et manque de respect aux élus du peuple, et une moquerie face aux massacres des innocents en proie aux violences dans la partie orientale du pays, sous une violation totale de la constitution de la République» peut-on lire dans ce communiqué.

Le député Iracan a en outre rappelé que les résolutions et recommandations des députés ont été votées à majorité absolue dans une séance plénière après les travaux de la commission défense et sécurité. Ainsi, Il(le député Iracan) appelle l’opinion à la vigilance, «…nous rappelons à l’opinion tant nationale qu’internationale, que l’Est de la RDC de par sa forte démographie, ses richesses économiques et culturelles mérite d’être protégé. Nous n’accepterons pas tout gangstérisme politique ou toute autre forme de domination politique comme économique tendant au néocolonialisme» conclut-il.

Emmanuel Lufiauluisu